Les Pays d’origine : Afrique du sud

Afrique du sud

Eu égard au nombre de dossiers envoyés par CVE en Afrique du Sud et encore en attente d’un apparentement par l’Autorité centrale sud africaine, CVE n’acceptera plus de nouvelles candidatures sur ce pays  jusqu’à nouvel ordre.

Exigences des autorités sud-africaines relatives aux candidats à l’adoption

La Constitution sud-africaine n’autorisant pas de discrimination fondée sur l’appartenance ethnique, le sexe, le statut marital, l’origine sociale, l’orientation sexuelle, l’âge, le handicap, la religion, les croyances, la culture ou la langue, aucun critère restrictif en matière d’acceptation des candidats à l’adoption ne figure dans la loi.

L’adoption en Afrique du Sud

L’Autorité Centrale française et l’Autorité Centrale sud-africaine ont signé un accord habilitant notre OAA à exercer l’activité d’intermédiaire à l’adoption d’enfants sud-africains par des parents adoptifs français à compter du 25 octobre 2010. (habilité par arrêté du 21.01.2010)

Chemin vers l’Enfant retiendra les candidatures en fonction :

  • des exigences des autorités étrangères ci-dessus,
  • du nombre d’enfants adoptables dans le pays d’origine,
  • des capacités de fonctionnement de l’association.

Prenez connaissance des informations suivantes :

  • En Afrique du Sud, toute la procédure d’adoption est obligatoirement gérée par un Organisme Autorisé pour l’Adoption local. L’adoption individuelle est proscrite. Un partenariat entre Chemin vers l’Enfant et un OAA sud-africain a donc dû être établi ;
  • L’Afrique du Sud étant partie à la Convention de La Haye, toute adoption effectuée dans ce pays doit respecter la loi sud-africaine sur l’enfance, la réglementation, les directives y afférentes et les procédures d’immigration en vigueur ;
  • Chaque candidature sera évaluée, acceptée ou refusée par Chemin Vers l’Enfant ;
  • Sur recommandation des autorités sud-africaines, peu de dossiers de candidats à l’adoption pourront être envoyés en Afrique du Sud annuellement par Chemin vers l’Enfant ;
  • Séjour sur place : la famille adoptive doit prévoir de se rendre en Afrique du Sud au moins 3 mois après la date de son acceptation de l’apparentement et y passer environ huit semaines ;
  • L’adoption prononcée en Afrique du Sud est une adoption plénière.

Frais à charge de l’adoptant

AFRIQUE DU SUD (décompte de frais accordé par la MAI le 03.04.2013)

  • Participation aux frais de fonctionnement de l’organisme : 3 850 €
  • Constitution du dossier : 450 €
  • Procédure locale : 12 615 €
  • Montant total des frais à la charge de l’adoptant : 16 915 €

Ce forfait ne comprend ni les voyages de l’enfant et de ses parents, ni les frais de séjour sur place.

 

Adopter avec CVE